Vers le « zéro déchet » : mes premiers pas

Depuis environ deux ans, j’essaie d’avoir un comportement plus « responsable », du moins conscient, par rapport à ma consommation, à l’environnement. Les choses se sont faites et continuent de se faire de manière très progressive (je suis, d’une manière générale, plus tortue que lièvre). Nous avons d’abord modifié notre manière de manger, sans nous priver, mais en consommant de plus en plus local, en faisant de plus en plus de choses nous-même, etc. Peu à peu, le besoin de faire attention à nos produits d’hygiène, à leur composition, s’est fait sentir. Bref, sur tous ces sujets, je m’informe : je lis, je regarde, j’écoute, et je m’adapte. Si je suis loin d’être exemplaire, je fais mon petit bonhomme de chemin dans ma manière de consommer au quotidien.

Lorsqu’on s’informe sur ces sujets, on a vite fait de paniquer. Si comme moi, vous êtes d’un naturel propre au stress et à l’angoisse, je vous préviens, ça pique. Dans le genre anxiogène, toutes les substances douteuses dans nos lessives, gels douches, dentifrice, savons, produits WC, etc, c’est juste impressionnant. Ce n’est pas comme si je vivais dans la totale ignorance auparavant, je savais globalement que ce n’était pas des plus sains, mais une fois que j’ai commencé à vraiment mettre mon nez dans tout ça, c’est simple, j’ai regardé les produits de mon quotidien avec des yeux méfiants : mon produit vaisselle tentait-t-il de me tuer à petit feu ?

Ensuite, en me renseignant, au-delà du constat de l’impact sur notre santé, j’ai réalisé le nombre de déchets que notre vie actuelle, sans faire attention aux emballages, produisait. J’ai constaté que nous étions envahis d’emballages, de papiers, de boîtes, qui finissaient irrémédiablement à la poubelle, qui me semblait vraiment énorme pour deux.

Or, lorsqu’on cherche à améliorer son environnement et à diminuer ses déchets, les choses coulent relativement de source, et vont de paire. L’un entraîne l’autre, avec un certain naturel. Le plus « dur », c’est de mettre le pied à l’étrier. L’envie m’a donc pris de partager avec vous mes réflexes principaux au quotidien, les choses qui ont le plus simplement et le plus efficacement marché pour nous, et certaines de mes résolutions à venir.

  • Le plus simplissime : la vignette stop-pub. J’habite dans une maison en campagne, et avant de réagir, nous étions littéralement envahis par les publicités, les prospectus. Or, je ne les consulte pas. C’est quand même stupide de recevoir des publicités tous les jours pour ne rien en faire. J’utilise le stop pub du blog Famille Zéro Déchet, et chez nous, ça marche : on ne reçoit plus rien.

 

  • Opter pour le compostage ou le lombricompostage pour une partie de ses déchets. C’est possible même si l’on a qu’un petit jardin, une terrasse, quelques plantes. Vous verrez la taille de vos poubelles bien diminuer, et en plus, si c’est fait correctement, ça ne sent même pas !

 

  • Pour les produits ménagers, opter pour le DIY et le retour au plus simple. Contrairement à ce que les publicités nous matraquent, on a pas besoin d’un spray décapant qui sent tellement fort qu’on croit qu’on va tourner de l’oeil à chaque fois qu’on l’utilise, ou de passer son carrelage à la javel, ou d’être aidée par tous les produits du Monsieur Muscles Chauve. Avec du bicarbonate de soude, du vinaigre blanc, de l’eau chaude et du savon noir, vous avez déjà de quoi faire la plupart du ménage chez vous. J’avais déjà partagé mes techniques pour nettoyer les WC ici , et je vous assure que rien qu’avec du vinaigre blanc et du bicarbonate de soude, mes toilettes sont propres. On peut aussi faire sa lessive maison, son produit vaisselle. Laver ses sols ? Deux cuillères à soupe de savon noir dans un litre d’eau, quelques gouttes d’huile essentielle, et c’est tout. C’est économique, plus sain, très efficace (impressionnant parfois), et cela produit énormément moins de déchets : on réutilise un contenant, on ne jette plus.

 

soap-601239_1280

 

  • Côté salle de bains, je n’utilise plus de cotons à démaquiller. Je me démaquille à l’huile, à la main, et si besoin, j’utilise des disques lavables. Nous n’utilisons plus non plus de savon liquide pour les mains, mais des savons solides, idem pour le shampoing.

 

  • On essaie d’acheter de plus en plus en vrac, quand c’est possible. De plus en plus de magasins le proposent. Chez moi, il y a des tas de boîtes et de bocaux, du coup. En plus, ça donne quelque chose de beaucoup plus esthétique que les multiples boîtes en carton/plastique.

 

  • Quand je fais mes courses, je réfléchis. Avant, j’étais la spécialiste du gâchis. Je fais mes menus à la semaine, et j’achète uniquement ce dont j’ai besoin.

 

  • Question problèmes féminins, j’ai opté pour la cup et les protections hygiéniques lavables. Merci pour mon porte-monnaie ! 🙂

 

Ce sont nos réflexes principaux, nos astuces générales au quotidien, les plus simples à mettre en place, je crois. Nous commençons à mettre d’autres choses en place, ou prévoyons de le faire :

  • Une fois notre stock de gels douche terminé, on souhaite passer aux savons solides pour le corps aussi.
  • Je compte nous constituer un stock de mouchoirs en tissu : je ne souhaite pas nous priver totalement des mouchoirs en papier, mais je crois qu’il y a un équilibre à trouver.
  • J’aimerais réussir à plus acheter en vrac.
  • Il faut que je trouve une bonne recette de nettoyant pour mon lave-vaisselle. A ce jour, je n’ai rien trouvé de satisfaisant et je continue avec des pastilles du commerce qui produisent trop d’emballage à mon goût. Je crois en revanche que mon très vieux lave-vaisselle y est pour quelque chose.
  • Finir mon stock d’éponges « normales » et opter définitivement pour les chiffons microfibre et les éponges tawashi.
  • Etc…

Tout n’est pas parfait, mais on cherche à s’améliorer de jour, et surtout, on fait ça à notre rythme, sans se forcer : ça rend les choses progressivement moins compliquées.

Et vous, vous avez des réflexes dits « zéro déchet » ?


J’en profite pour vous rappeler qu’un concours a lieu actuellement sur le blog, pour gagner une « box » concoctée par mes soins, et pensée pour rendre vos dimanches pluvieux (je suis dans le thème du mois, non ? 🙂 ) plus cotonneux. RDV ICI.

 

13 commentaires sur « Vers le « zéro déchet » : mes premiers pas »

  1. Hello !!! 😀
    Comme toi je suis plutôt en mode tortue sur ce sujet-là, ça va faire quoi mmmh 2 ans que je change peu à peu, ça a commencé par la salle de bain qui est totalement zéro déchet maintenant (enfin presque car comme je bosse à Biomonde, on nous envoie des cosmétiques à tester et avec le blog un peu aussi enfin bref..). Après le gros changement de cette année a été le compostage ! Je vis en appartement et j’ai enfin osé demander à mon proprio si je pouvais prendre un bout de son jardin pour en installer un ! Et il a dit oui 😀 !!!!! Donc ça c’est THE gros changement 🙂
    Sinon j’avais commencé l’année dernière pour les mouchoirs en tissu, mais la matière que j’avais choisie était pas top :/ donc cette année je vais retenter, ou alors je voulais en acheter sur Mamie Colette Zéro déchet mais sacré investissement quand même.
    Il me reste encore et toujours les emballages de cuisine, même si j’achète pas mal en vracs, il en reste encore beaucoup je trouve !
    Par contre pour les bières je suis contente nous avons trouvés un V&B et les bouteilles sont consignées ! Et ça c’est vraiment top ! 😀
    Oh et sinon pour le ménage je fabrique tout moi-même sauf le liquide vaisselle, pendant un temps je fabriquais mon cake vaisselle solide mais ça m’a gonflé ^^ »
    Et je bois l’eau du robinet, j’ai acheté les perles en céramique pour carafe de la marque Les verts moutons 🙂

    Voilààà je crois que mon pavé est fini mdr !
    Bises !!! 🙂

    J'aime

    1. Coucou !
      Oui pour nous aussi le compostage a démarré depuis un peu plus de 6 mois, je suis plutôt contente de ce changement. J’ai démarré un petit potager, qui a l’air d’apprécier ce qui vient de mes détritus aha 🙂
      Pour les mouchoirs en tissu, je prospecte, et je pense utiliser de la récup de bon tissu et faire appel à la machine à coudre de ma grand-mère.
      Pour les emballages, je trouve que c’est le plus dur… J’ai la chance d’habiter à la campagne et de pouvoir acheter en dehors des circuits grande surface plus facilement que d’autres, et où le vrac, l’absence d’emballage est plus habituel. Quand je fais des courses au drive, j’hallucine toujours autant du nombre d’emballage autour de certains produits.
      Oh moi aussi j’utilise les perles en céramiques ! c’est chouette comme truc !
      Pour le liquide vaisselle, au début j’ai eu du mal, parce que ça ne moussait pas, mais je me suis habituée, en général je fais tout la même journée : lessive et liquide vaisselle, comme ça je suis motivée.

      Merci pour ton petit mot et tes astuces !
      Bises
      Sixte

      Aimé par 1 personne

  2. Il est très intéressant ton article, on voit qu’il y a une réelle réflexion derrière et ça c’est agréable ! Tu as bien raison d’y aller à ton rythme, car changer ses habitudes du tout ou tout peut être démoralisant et en prenant son temps, on tient sur la durée, et c’est finalement ça qui est important.
    Je ne sais pas si tu as lu le fameux livre « Zéro déchet » de Béa Johnson, mais pour ma part il m’a bien aidé au début. Il apporte tout un tas de petites idées, accessibles et facilement réalisables, et ça peut donner un petit coup de pouce.
    Lorsque l’on commence à s’interroger sur sa façon de consommer, on se rend compte que le changement n’est finalement pas si compliqué à mettre en place, et que de tous petits gestes peuvent avoir de grandes conséquences !
    J’ai également écrit quelques articles concernant ma démarche vers un mode de vie plus responsable, tu peux aller jeter un œil si le cœur t’en dit : http://www.lespritouvert.fr.

    Ton blog est une jolie découverte 🙂
    Je te souhaite une belle journée,

    Nastasia

    Aimé par 1 personne

    1. Je te remercie 🙂 C’est vrai, je pense qu’il vaut mieux démarrer lentement mais sûrement : mon compagnon par exemple, avait un peu de mal avec l’idée de me voir ne plus acheter de lessive, et il lui a fallu un peu plus de temps que moi… Finalement, c’est lui qui s’est occupé de nous installer un composteur, et a initié d’autres changements. Si je lui avais trop forcé la main, ou amorcé tout ça trop vite, ça n’aurait pas fonctionné aussi bien au quotidien. Je n’ai pas encore lu le livre de Bea Johnson, il est dans ma PAL depuis… (j’ai honte tellement ça fait longtemps aha). J’irais faire un tour sur ton blog, je suis toujours ravie de découvrir un autre univers 🙂 A très bientôt, Sixte.

      J'aime

  3. Ah j’ai justement publié un article zéro déchets hier soir 🙂
    Comme toi, j’y vais progressivement. Je suis passée aux pains de savons & shampoings solide depuis 3 ans maintenant et en plus d’être meilleur pour la peau et les cheveux (quand on fait attention à la compo) c’est vraiment beaucoup économique !

    Aimé par 1 personne

    1. Je propose de dire que les grands esprits se rencontrent ? 😉 Clairement, opter pour toutes ces solutions est très économique, c’est impressionnant. Merci pour ton petit mot (je file lire tes propres astuces tout à l’heure !). A bientôt, Sixte.

      J'aime

  4. De belles initiatives 😉

    Le savon de marseille chez moi, c’est une tradition 😀 Mais c’est vrai que nous essayons de faire attention ( en évitant de tomber dans la psychose, je suis une TOCée de nature :/ )

    Connais-tu l’application « Clean Beauty »? Si tu es angoissée de base, tu va rester agrippé à elle c’est terrible…

    J’en ferais peut être un article tant je l’aime (elle et « Kwalito », je passe 5 heures à faire les courses mais tant pis! )

    Bises 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Avec de l’huile de coco, ma peau supporte bien. Après je ne me maquille pas quotidiennement, donc forcément… Je sais qu’une copine qui a la peau mixte (et se maquille tous les jours) préfère l’huile de jojoba, et une autre encore l’huile d’amande douce… Faut trouver la sienne 😉

      C’est pas facile, il y a des jours où on fait moins bien (voire des semaines…) mais on fait au mieux 😉 chacun son rythme !

      Aimé par 1 personne

      1. Je note, je note ! Je ne me maquille quasiment pas non plus, juste crème hydratante, anti-cernes et mascara donc je me démaquille généralement sous la douche XD Mais c’est un peu « rude » dirons-nous, avec de l’huile, ça peut être mieux.

        J'aime

Envie de papoter sur cet article ? Laissez-moi un petit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s