Vers le « zéro déchet » : mes premiers pas

Depuis environ deux ans, j’essaie d’avoir un comportement plus « responsable », du moins conscient, par rapport à ma consommation, à l’environnement. Les choses se sont faites et continuent de se faire de manière très progressive (je suis, d’une manière générale, plus tortue que lièvre). Nous avons d’abord modifié notre manière de manger, sans nous priver, mais en consommant de plus en plus local, en faisant de plus en plus de choses nous-même, etc. Peu à peu, le besoin de faire attention à nos produits d’hygiène, à leur composition, s’est fait sentir. Bref, sur tous ces sujets, je m’informe : je lis, je regarde, j’écoute, et je m’adapte. Si je suis loin d’être exemplaire, je fais mon petit bonhomme de chemin dans ma manière de consommer au quotidien.

Lorsqu’on s’informe sur ces sujets, on a vite fait de paniquer. Si comme moi, vous êtes d’un naturel propre au stress et à l’angoisse, je vous préviens, ça pique. Dans le genre anxiogène, toutes les substances douteuses dans nos lessives, gels douches, dentifrice, savons, produits WC, etc, c’est juste impressionnant. Ce n’est pas comme si je vivais dans la totale ignorance auparavant, je savais globalement que ce n’était pas des plus sains, mais une fois que j’ai commencé à vraiment mettre mon nez dans tout ça, c’est simple, j’ai regardé les produits de mon quotidien avec des yeux méfiants : mon produit vaisselle tentait-t-il de me tuer à petit feu ?

Ensuite, en me renseignant, au-delà du constat de l’impact sur notre santé, j’ai réalisé le nombre de déchets que notre vie actuelle, sans faire attention aux emballages, produisait. J’ai constaté que nous étions envahis d’emballages, de papiers, de boîtes, qui finissaient irrémédiablement à la poubelle, qui me semblait vraiment énorme pour deux.

Or, lorsqu’on cherche à améliorer son environnement et à diminuer ses déchets, les choses coulent relativement de source, et vont de paire. L’un entraîne l’autre, avec un certain naturel. Le plus « dur », c’est de mettre le pied à l’étrier. L’envie m’a donc pris de partager avec vous mes réflexes principaux au quotidien, les choses qui ont le plus simplement et le plus efficacement marché pour nous, et certaines de mes résolutions à venir.

  • Le plus simplissime : la vignette stop-pub. J’habite dans une maison en campagne, et avant de réagir, nous étions littéralement envahis par les publicités, les prospectus. Or, je ne les consulte pas. C’est quand même stupide de recevoir des publicités tous les jours pour ne rien en faire. J’utilise le stop pub du blog Famille Zéro Déchet, et chez nous, ça marche : on ne reçoit plus rien.

 

  • Opter pour le compostage ou le lombricompostage pour une partie de ses déchets. C’est possible même si l’on a qu’un petit jardin, une terrasse, quelques plantes. Vous verrez la taille de vos poubelles bien diminuer, et en plus, si c’est fait correctement, ça ne sent même pas !

 

  • Pour les produits ménagers, opter pour le DIY et le retour au plus simple. Contrairement à ce que les publicités nous matraquent, on a pas besoin d’un spray décapant qui sent tellement fort qu’on croit qu’on va tourner de l’oeil à chaque fois qu’on l’utilise, ou de passer son carrelage à la javel, ou d’être aidée par tous les produits du Monsieur Muscles Chauve. Avec du bicarbonate de soude, du vinaigre blanc, de l’eau chaude et du savon noir, vous avez déjà de quoi faire la plupart du ménage chez vous. J’avais déjà partagé mes techniques pour nettoyer les WC ici , et je vous assure que rien qu’avec du vinaigre blanc et du bicarbonate de soude, mes toilettes sont propres. On peut aussi faire sa lessive maison, son produit vaisselle. Laver ses sols ? Deux cuillères à soupe de savon noir dans un litre d’eau, quelques gouttes d’huile essentielle, et c’est tout. C’est économique, plus sain, très efficace (impressionnant parfois), et cela produit énormément moins de déchets : on réutilise un contenant, on ne jette plus.

 

soap-601239_1280

 

  • Côté salle de bains, je n’utilise plus de cotons à démaquiller. Je me démaquille à l’huile, à la main, et si besoin, j’utilise des disques lavables. Nous n’utilisons plus non plus de savon liquide pour les mains, mais des savons solides, idem pour le shampoing.

 

  • On essaie d’acheter de plus en plus en vrac, quand c’est possible. De plus en plus de magasins le proposent. Chez moi, il y a des tas de boîtes et de bocaux, du coup. En plus, ça donne quelque chose de beaucoup plus esthétique que les multiples boîtes en carton/plastique.

 

  • Quand je fais mes courses, je réfléchis. Avant, j’étais la spécialiste du gâchis. Je fais mes menus à la semaine, et j’achète uniquement ce dont j’ai besoin.

 

  • Question problèmes féminins, j’ai opté pour la cup et les protections hygiéniques lavables. Merci pour mon porte-monnaie ! 🙂

 

Ce sont nos réflexes principaux, nos astuces générales au quotidien, les plus simples à mettre en place, je crois. Nous commençons à mettre d’autres choses en place, ou prévoyons de le faire :

  • Une fois notre stock de gels douche terminé, on souhaite passer aux savons solides pour le corps aussi.
  • Je compte nous constituer un stock de mouchoirs en tissu : je ne souhaite pas nous priver totalement des mouchoirs en papier, mais je crois qu’il y a un équilibre à trouver.
  • J’aimerais réussir à plus acheter en vrac.
  • Il faut que je trouve une bonne recette de nettoyant pour mon lave-vaisselle. A ce jour, je n’ai rien trouvé de satisfaisant et je continue avec des pastilles du commerce qui produisent trop d’emballage à mon goût. Je crois en revanche que mon très vieux lave-vaisselle y est pour quelque chose.
  • Finir mon stock d’éponges « normales » et opter définitivement pour les chiffons microfibre et les éponges tawashi.
  • Etc…

Tout n’est pas parfait, mais on cherche à s’améliorer de jour, et surtout, on fait ça à notre rythme, sans se forcer : ça rend les choses progressivement moins compliquées.

Et vous, vous avez des réflexes dits « zéro déchet » ?


J’en profite pour vous rappeler qu’un concours a lieu actuellement sur le blog, pour gagner une « box » concoctée par mes soins, et pensée pour rendre vos dimanches pluvieux (je suis dans le thème du mois, non ? 🙂 ) plus cotonneux. RDV ICI.