5 choses qui font de moi une serial procrastinatrice

Ne nous mentons pas, la procrastination est l’un des maux du siècle : non en fait, c’est un mal récurrent, et qu’on adore maudire. Finalement, la procrastination, quand j’y réfléchis, c’est presque un art de vivre. Un art de vivre coupable, entendons-nous bien, mais quand même.

Tout être humain normalement constitué a tendance à se laisser glisser vers ce doux péché qu’est de remettre à plus tard ce qu’il serait nécessaire de faire tout de suite, mais certaines choses du quotidien empirent (parfois gravement) la situation.

La blogosphère

Blogs de tous domaines, de tous horizons, je vous adore : sinon, je ne papoterais pas par ici. Néanmoins, vous représentez un danger certain pour toute personne qui doit décoller de son ordinateur, de sa tablette ou de son smartphone. Le temps que je passe à papillonner sur les blogs est conséquent, d’autant que je suis une touche-à-tout, intéressée autant par les recettes de cuisines que les chroniques livresques, en passant par les billets humeur et les articles lifestyle. Procrastiner sur des articles contre la procrastination, sur l’organisation et la gestion du temps. L’ironie est délicieuse. On n’est pas sorti du sable, je vous le dis.

Et si comme moi, vous faites l’erreur de traîner un peu sur Hellocoton, de consulter votre compte WordPress ou tout simplement d’avoir souscrit aux newsletter des blogs, de consulter les liens qu’on vous donne, de stalker les commentaires, c’est fichu. Parce que la blogosphère est un monde formidable, où l’on trouvera toujours quelque chose à se mettre sous la dent.

Wikipédia

C’est une de mes terribles addictions que je vous dévoile. Sérieusement, j’ai un véritable problème avec Wikipédia : ce site me fait perdre des HEURES. Des journées, même. Quand, comme moi, on est atteint de la maladie du lien, à savoir « cliquer pour savoir », avec un truc comme Wiki, on est fichu de chez fichu. De la généalogie des rois de France, légitime comme illégitime, aux tueurs en série américains en passant par la vie de Audrey Hepburn, je squatte Wikipédia sans voir le temps passer, jusqu’à me rendre compte du phénomène qui vient de s’opérer.

what

L’enchaînement automatique sur Netflix

Vous m’excuserez, mais c’est déjà suffisamment difficile comme ça de décrocher d’une série pour qu’en plus, les épisodes s’enchaînent sans vous laisser le temps de vous raisonner. Si les serial addict étaient capables de se contrôler, ça se saurait. Le pire, c’est que je suis consciente de ce qui se passe, à chaque fois, mais ça finit irrémédiablement de la même manière : moi, enveloppée dans mon plaid, des yeux émerveillés devant les paysages d’Outlander ou à me ronger les ongles devant Twin Peaks, et à éclater de rire devant une sitcom. Et pendant ce temps là, le boulot s’accumule, et je le sais, mais je continue quand même et… Vous voyez comment ça finit.

Les réseaux sociaux

Concrètement, on est sur le même problème que pour la blogosphère. Instagram et ses jolies photos : Cookstagram et Bookstagram en tête sont les champions pour me faire éparpiller mon temps. Et puis là, je me suis mise à Twitter (je suis une tortue, je découvre tout après tout le monde, vous le savez) et c’est juste un drame logistique, voilà. En plus, les réseaux sociaux, ce sont souvent des liens vers des articles de mes blogs favoris : cercle vicieux.

Ma nature profonde

Bah oui. Parce que concrètement, si cet article n’est pas complètement faux, il demeure teinté de mauvaise foi. Je me cherche des boucs émissaires. D’autant que des fois, je procrastine sans aide, juste en pensant à une chose, puis à une autre : penser à une idée d’article plutôt que de m’occuper de ma liste de courses, par exemple. Je procrastine parce que j’aime ça, finalement, et que c’est comme ça que je fonctionne. Parce que procastiner, chez moi, c’est apprendre, s’inspirer, rêver et s’évader un peu, et au quotidien, on en a besoin pour affronter tous ces trucs pénibles qu’on repousse. Procrastiner pour mieux s’activer, en somme.

Et vous, la procrastination, une passion ? Qui sont les grands coupables de ce lifestyle dangereux ?

 

 

16 commentaires sur « 5 choses qui font de moi une serial procrastinatrice »

  1. Haha, je compatis ! J’ai remarqué que trop de procrastination a tendance à me frustrer, et que j’ai l’impression de n’avoir « rien » fait quand j’arrive à en sortir. Du coup, je ruse un peu : déjà, pour ne pas être trop accro aux réseaux sociaux, je n’ai qu’un compte facebook (que j’utilise surtout pour jouer à candy crush pendant que je regarde des séries… 😛 ) et mon téléphone est bien trop vieux et fatigué pour supporter des applications fancy. Ca m’évite déjà pas mal de tourbillons chronophages ! Et pour arrêter de culpabiliser quand je lis ou que je regarde une série, j’ai commencé à faire une liste de tout ce que j’ai vu/lu/joué dans le mois, comme ça je peux faire un petit bilan personnel et mieux me souvenir des bonnes surprises. Et du coup, j’ai l’impression d’être active ! (La magie des listes)
    Mais clairement, l’article sur la vie d’Audrey Hepburn, je l’ai aussi lu. 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Haha, je me reconnais parfaitement dans ton article ! Comme tu le dis si bien, la procrastination est quasi culturelle maintenant !
    Mais pour ma part, cela s’est nettement arrangé le jour où j’ai tout simplement arrêté de chercher à être productive, et de m’autoflageller à chaque fois que je passais ma journée à lire ou regarder une série !
    Aujourd’hui se détendre et prendre son temps, c’est quelque chose qui se mérite. C’est totalement aberrant, on en vient presque à se sentir coupable de vivre sa vie !
    Et paradoxalement, depuis je vais à mon rythme, je suis plus « productive » qu’avant !

    Aimé par 1 personne

  3. C’est vrai que le rythme aujourd’hui est tellement à la productivité, à l’efficacité, qu’on s’en veut vite. Perso, j’alterne entre phases de culpabilité et « je m’en fous je suis heureuse » : j’espère réussir à me stabiliser vers le côté lumineux de la force !

    Aimé par 1 personne

  4. Haha j’adore ton article ! Déjà rien que le titre m’a fait sourire, et alors à cette phrase tu m’as complètement convaincue : « Procrastiner sur des articles contre la procrastination, sur l’organisation et la gestion du temps. L’ironie est délicieuse. »
    Tu as tellement raison, nous sommes finalement toutes de grandes procrastinatrices en tant que blogueuses ! Je pense également que ma liste de choses « à faire » est plus longue que ma liste de choses « faites » haha ! Même si parfois elle me plaît, j’espère pouvoir malgré tout contrer ce mal du siècle. Bonne journée à toi !

    Aimé par 1 personne

  5. Tout pareil ! Et c’est pire depuis que j’ai crée mon blog ! (le temps passé à trouver « le bon », comprendre les rouages de WordPress, changer, recommencer…) ça et les réseaux sociaux, les ventes privées même si je n’ai rien à acheter, un truc sur le net qui en appelle un autre. Et les heures passent… 😉

    Aimé par 1 personne

  6. Hahaha ton article est génial x) tellement vrai ! Je me reconnais bien là !
    Clairement Netflix et son enchaînement automatique m’ont « privé » de nombreuses de mes journées haha, tout comme la blogo et Twitter.. Mon dieu, Twitter ! C’est tellement chronophage 😮
    Mais j’avoue que ma nature profonde est probablement à remettre en cause, moi aussi je me cherche toujours des tonnes d’excuses pour tout remettre au lendemain. x)

    Aimé par 1 personne

      1. Et bien écoute, je suis censée terminer mon roman depuis 10h ce matin. Je ne l’ai toujours pas ouvert. Et encore, là je vais m’y mettre parce que je ne peux pas faire de cookies ! Je crois que j’ai un problème x)

        J'aime

      2. Hahaha x) Ça reste plus impressionnant que moi qui suis restée assise dans mon lit à manger de la poule au pot Knorr ! (enfin, j’ai fait le ménage à fond hier donc je suis quand même un peu fière de moi ce we)

        Aimé par 1 personne

Envie de papoter sur cet article ? Laissez-moi un petit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s